Jean-Louis Durand

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris hier la disparition de Jean-Louis Durand. Brillant helléniste et anthropologue (CNRS), fin connaisseur des textes, des images et des rituels, Jean-Louis a incarné et rendu possible le dialogue comparatiste avec sa vivacité intellectuelle, son exigence et sa grande générosité. Auteur d’un remarquable essai d’anthropologie religieuse Sacrifice et labour en Grèce ancienne (1986), Jean-Louis Durand a mené de nombreuses enquêtes de terrain auprès des communautés possessionnelles en Tunisie et chez les Winye, société voltaïque du Burkina Faso, qui ont nourri sa réflexion et son enseignement. C’est dans le cadre du Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes, puis de l’ATP et du GDR animés par Marcel Detienne, et enfin dans l’atelier Pratiques des polythéismes qu’il avait fondé avec l’anthropologue africaniste Michel Cartry, que Jean-Louis Durand a apporté une contribution majeure à la démarche comparatiste dans l’approche anthropologique des sociétés anciennes. En témoigne le volume collectif Architecturer l’invisible. Autels, ligatures, écritures (2009) qu’il a co-édité avec Michel Cartry et Renée Koch-Piettre. Par sa parole vive, il a continué à être un des piliers de l’approche anthropologique dans les ateliers comparatistes du Centre Anhima, du Laboratoire d’Anthropologie Sociale et du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme » de l’EHESS. Très nombreux sont les amis et les collègues à qui il manquera.

Un grand homme nous a quittés.

Prochaine séance du séminaire : Maurice Kriegel (EHESS) : « Flavius Josèphe entre les mondes : Fortune, destin, providence,de La Guerre des Juifs au Contre Apion »

Lors de la prochaine séance du séminaire « Approches comparées du destin: le lot, la part, le lien », nous aurons le plaisir d’écouter :

Maurice Kriegel (EHESS) :

Flavius Josèphe entre les mondes :

Fortune, destin, providence, de La Guerre des Juifs au Contre Apion

Le lundi 2 mai 2016, de 11h à 13h, en salle 662 (EHESS, Le France, 190 av. de France, 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s.

Prochaine séance du séminaire : Pablo Blistein (Heidelberg) : « Le Ciel, le mandat, le destin : quelques réflexions sur la notion de ‘Mandat céleste’ dans la Chine impériale »

Pour la cinquième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2015-2016, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Pablo Blistein (Heidelberg) :
Le Ciel, le mandat, le destin : quelques réflexions sur la notion de ‘Mandat céleste’ dans la Chine impériale

Le lundi 4 avril 2016, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 662.

(Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s,
Cléo Carastro, Caterina Guenzi, Silvia d’Intino, Frédérique Ildefonse

Prochaine séance du séminaire : Meryem Sebti (CNRS, Centre Jean Pépin) : « Providence et liberté humaine chez Avicenne »

Pour la quatrième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2015-2016, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Meryem Sebti (CNRS, Centre Jean Pépin) :
Providence et liberté humaine chez Avicenne

Le lundi 7 mars 2016, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 662.

(Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s,
Cléo Carastro, Caterina Guenzi, Silvia d’Intino, Frédérique Ildefonse

Prochaine séance du séminaire: Frédérique Ildefonse (CNRS), « Le destin stoïcien ».

Pour la troisième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2015-2016, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Frédérique Ildefonse (CNRS), « Le destin stoïcien ».

Le lundi 1 février 2016, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 662.

(Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s,
Cléo Carastro, Caterina Guenzi, Silvia d’Intino, Frédérique Ildefonse

Prochaine séance du séminaire: Laurent Dousset (EHESS), « Singularité et destin en Australie. Comment intégrer la différence dans le semblable ? »

Pour la deuxième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2015-2016, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Laurent Dousset (EHESS), « Singularité et destin en Australie. Comment intégrer la différence dans le semblable ? ».

Le lundi 11 janvier 2016, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 662.

(Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s,
Cléo Carastro, Caterina Guenzi, Silvia d’Intino, Frédérique Ildefonse

Prochaine séance du séminaire: Silvia d’Intino (CNRS) « La dernière vie »

Pour la première séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2015-2016, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Silvia d’Intino (CNRS), « La dernière vie« .

Répondante: Frédérique Ildefonse (CNRS)

Le lundi 7 décembre 2015, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 640

(Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s,
Cléo Carastro, Caterina Guenzi, Silvia d’Intino, Frédérique Ildefonse

The threads of destiny

Une vidéo sur la conception, la naissance, la vie, la mort et la renaissance de l’installation Les fils du destin réalisée par Arnaud Dubois dans le cadre d’une présentation au colloque Beyond Perception 15 de l’université d’Aberdeen en septembre 2015.

Crafting Research : Making an Art Installation from Research Documentations

Arnaud Dubois

Can art help science to communicate? Can the materials studied by social scientists be used in an artistic way ? Can the results of this negotiation bring the curious and those interested in the social sciences a different access to its results, and experience in other ways, its scientific knowledge about human societies? How social scientists and artist work together to produce an art installation ? To challenge these questions, my communication will be based on the current project ‘Threads of Fate’ which has been first shown from the 1st until the 18th of June in the main hall of the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales in Paris. This experimental project, which mix art with social sciences, starting in January 2015 when the members (anthropologist and historian) of the Interdisciplinary Research Programme (IRP) ‘Practice Comparatism : fieldworks, texts, artefacts’ (CNRS-EHESS) gave me access to the materials they studied during they research seminar entitled «Comparative approach of fate : the lot, the part, the link » to make an art installation where audience could be physically confronted to the issue of fate and of divination, the way they are conceived and practiced in several different societies. In describing the process of this first 6 months collaborations to make this installation, I want to ask if the sensible and the scientific in synergy, in exchange and in transfer of skills can help to expand both the perception of the worlds of anthropological survey and the need for mediation which linked freedom of creation and scientific rigour.

Les fils du destin : Sciences sociales et expérience artistique: une rencontre prédestinée?

L’interview de présentation de l’installation Les Fils du destin sur le site des 40 ans de l’EHESS

http://40ans.ehess.fr/2015/06/01/sciences-sociales-et-experience-artistique-une-rencontre-predestinee/

L’art peut-il venir au secours de la communication scientifique? Peut-il permettre aux curieux et aux amateurs de sciences sociales d’accéder différemment aux résultats de celles-ci et de vivre sur un autre mode l’expérience des savoirs scientifiques qui sont produits sur les sociétés humaines? Les membres du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme » en font le pari, et proposent, du 1er juin au 18 juin prochain, dans l’atrium de l’EHESS, avenue de France, une installation en forme de parcours sensible, intitulée « Les fils du destin ». Elle permettra à ceux qui s’y aventurent de se confronter matériellement à la question du destin et des arts divinatoires, tels qu’ils se pensent et se pratiquent dans une pluralité de sociétés, et d’en venir ainsi à réfléchir à des questions comme celle du déterminisme, de la prédestination et de la liberté. L’historien de l’antiquité Marcello Carastro (ANHIMA) et l’anthropologue de l’Inde Caterina Guenzi (CEIAS), qui avec Frédérique Ildefonse (CNRS) et Silvia D’Intino (CNRS) animent le PRI, nous expliquent ici la démarche qui a présidé à ce projet mêlant étroitement les SHS à l’art. Ils sont en compagnie de l’artiste-plasticien et anthropologue de l’art Arnaud Dubois qui est le maître d’œuvre de cette installation.

Can art help science to communicate? Can it bring the curious and those interested in the social sciences a different access to its results, and experience in other ways, its scientific knowledge about human societies? The members of the Interdisciplinary Research Programme (IRP) “Practice Comparatism” bet on this possibility and propose an installation entitled “Threads of Fate”, which will be shown from the 1st until the 18th of June in the main hall of the EHESS (Avenue de France). It will allow those, who treads its path to be physically confronted to the issue of fate and of divination, the way they are conceived and practiced in several different societies. The installation will thus lead the visitor to think about issues such as determinism, predetermination and freedom. Antiquity historian Marcello Carastro (ANHIMA), India anthropologist Caterina Guenzi (CEIAS), who, along with Frédérique Ildefonse (CNRS) and Silvia D’Intino (CNRS) coordinate the IRP, explain below the process leading this project mixing the art with social sciences. They are accompagnied here by the visual artist and art anthropologist Arnaud Dubois, who is supervising this installation. 

 

Les Fils du destin. Une installation autour du destin et des pratiques divinatoires

 Les fils du destin. Une installation autour de la notion de destin et des pratiques divinatoires

du 1er au 18 juin 2015

 

Dans le cadre des 40 ans de l’EHESS, les membres du Programme de Recherche Interdisciplinaire (PRI) « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » présentent Les fils du destin, une installation construite à partir des matériaux étudiés dans le cadre du séminaire en cours « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien »

 

Direction artistique : Arnaud Dubois (EHESS)

 

Comité scientifique : Manon Brouillet (EHESS), Alessandro Buccheri (EHESS), Marcello Carastro (EHESS), Sylvie Donnat (Université de Strasbourg), Stéphan Dugast (IRD), Jean-Jacques Glassner (EHESS-CNRS), Adeline Grand-Clément (Université de Toulouse), Caterina Guenzi (EHESS), Stéphanie Homola (EHESS), Frédérique Ildefonse (CNRS), Silvia d’Intino (CNRS), Dominique Jaillard (Université de Genève), Ivonne Manfrini (HEAD, Genève), Aurélie Névot (CNRS)

 

10 h-20 h  •  EHESS
Atrium du France
190 avenue de France  •  Paris 13 e
afficheFilsDestin

Prochaine séance du séminaire : Matthyas Hayek (Université Paris Diderot) : Savoir ou deviner: actualité et virtualité du destin dans le vocabulaire du Japon moderne

ATTENTION CHANGEMENT D’HEURE 13-15h
Pour la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien », dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Matthyas HAYEK (Université Paris Diderot), qui présentera un exposé intitulé:

Savoir ou deviner: actualité et virtualité du destin dans le vocabulaire du Japon moderne

Merci de bien noter le changement de salle et d’heure:

Le lundi 4 mai 2015, de 13h à 15h à l’EHESS, salle 638 (bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)

Vous y êtes cordialement invité(e)s.

 

Manuel publié vers 1610
Manuel publié vers 1610

Prochaine séance du séminaire : Claude Calame (EHESS) : « Héros grecs face à leur destin: quelles motivations? »

Pour la cinquième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien », nous aurons le plaisir d’écouter :

Claude Calame, qui présentera un exposé intitulé:

« Héros grecs face à leur destin: quelles motivations? »

Le lundi 30 mars 2015, de 11h à 13h à l’EHESS, salle 662 (bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)

 

Prochaine séance du séminaire : Maxime Pierre (Université Paris Diderot) « Écrire le destin à Rome: du fil au volumen »

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » aura lieu lundi 2 mars 2015, de 11h à 13h, à l’EHESS (salle 662, bât. Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Maxime Pierre (Université Paris Diderot – Paris 7) présentera un exposé intitulé:

« Écrire le destin à Rome: du fil au volumen »

Détail d’un sarcophage romain représentant la création de l’Homme par Prométhée et les différentes âges de la vie, vers 240 après J.-C (Musée du Louvre MA 339).
Les Trois Parques. Détail d’un sarcophage romain représentant la création de l’Homme par Prométhée et les différentes âges de la vie, vers 240 après J.-C (Musée du Louvre MA 339).

Prochaine séance du séminaire : Véronique Dasen (Université de Fribourg) « Quand un rite en cache un autre »

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » aura lieu lundi 2 février 2015, de 11h à 13h, à l’EHESS (salle 662, bât. Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Véronique Dasen (Université de Fribourg) présentera un exposé intitulé:

« Quand un rite en cache un autre »

Pâte de verre, Genève, Musée d'art et d'histoire (inv. MF 1947) Dessin d'après A. Furtwängler, Die Antiken Gemmen, 1900
Pâte de verre, Genève, Musée d’art et d’histoire (inv. MF 1947) Dessin d’après A. Furtwängler, Die Antiken Gemmen, Leipzig-Berlin, 1900, p.296, fig. 155.
Gemme en verre du 1er siècle av. n. è., Londres, British Museum (inv. 3079)

Gemme en verre du 1er siècle av. n. è., Londres, British Museum (inv. 3079)

 

 

Claire-Akiko Brisset et al., Des mérites comparés du saké et du riz

Claire-Akiko Brisset vient de publier, en co-direction avec E. Leggeri-Bauer et V. Béranger (eds), Des mérites comparés du saké et du riz illustré par un rouleau japonais du XVIIe siècle (édition du manuscrit du Shuhanron emaki, ms Japonais 5343 de la Bibliothèque nationale de France), Paris, Diane de Selliers éditeur / Bibliothèque nationale de France, 248 p.

http://www.editionsdianedeselliers.com/livre-des-merites-compares-du-sake-et-du-riz-illustre-par-un-rouleau-japonais-du-XVIIe-si%C3%A8cle?PHPSESSID=3f0d30328e3aa6c41c266ed705e950be

Vous pourrez également trouver un article sur ce sujet dans le dernier numéro de l’Atelier du Centre de Recherches historiques de l’EHESS intitulé Vignes et vins au Moyen Âge. Pratiques sociales, économie et culture matérielle :

http://acrh.revues.org/5937

merites_compares_du_riz_et_du_sake_LO

Terrains, textes, artefacts