Archives par mot-clé : Japon

Prochaine séance du séminaire : Matthyas Hayek (Université Paris Diderot) : Savoir ou deviner: actualité et virtualité du destin dans le vocabulaire du Japon moderne

ATTENTION CHANGEMENT D’HEURE 13-15h
Pour la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien », dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Matthyas HAYEK (Université Paris Diderot), qui présentera un exposé intitulé:

Savoir ou deviner: actualité et virtualité du destin dans le vocabulaire du Japon moderne

Merci de bien noter le changement de salle et d’heure:

Le lundi 4 mai 2015, de 13h à 15h à l’EHESS, salle 638 (bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)

Vous y êtes cordialement invité(e)s.

 

Manuel publié vers 1610
Manuel publié vers 1610

Claire-Akiko Brisset et al., Des mérites comparés du saké et du riz

Claire-Akiko Brisset vient de publier, en co-direction avec E. Leggeri-Bauer et V. Béranger (eds), Des mérites comparés du saké et du riz illustré par un rouleau japonais du XVIIe siècle (édition du manuscrit du Shuhanron emaki, ms Japonais 5343 de la Bibliothèque nationale de France), Paris, Diane de Selliers éditeur / Bibliothèque nationale de France, 248 p.

http://www.editionsdianedeselliers.com/livre-des-merites-compares-du-sake-et-du-riz-illustre-par-un-rouleau-japonais-du-XVIIe-si%C3%A8cle?PHPSESSID=3f0d30328e3aa6c41c266ed705e950be

Vous pourrez également trouver un article sur ce sujet dans le dernier numéro de l’Atelier du Centre de Recherches historiques de l’EHESS intitulé Vignes et vins au Moyen Âge. Pratiques sociales, économie et culture matérielle :

http://acrh.revues.org/5937

merites_compares_du_riz_et_du_sake_LO

Séminaire de Claire-Akiko Brisset : Anthropologie visuelle du Japon pré-moderne : autour de l’animation des figures bouddhiques

Au deuxième semestre, Claire-Akiko Brisset organise à l’EHESS un séminaire sur le thème : « Anthropologie visuelle du Japon pré-moderne : autour de l’animation des figures bouddhiques »

Ce séminaire sera consacré à l’étude d’un rituel qui marque la dernière étape du processus de fabrication des artéfacts sacrés au Japon : la cérémonie d’« ouverture des yeux » (jp. kaigen-kuyô ou kaigen-shiki), au cours de laquelle on intervient sur la sculpture ou sur la peinture en figurant la pupille sur les yeux de la figure (dessin, incision, onction, incrustation de matière précieuse, etc.). Cette intervention permet de rendre effective la présence de la divinité. Les plus anciennes attestations de ce rite d’origine indienne en font remonter les plus anciens exemples au Japon au 7e siècle de l’ère commune, et il reste toujours bien vivant dans le Japon contemporain.
La confrontation de sources documentaires de nature variée permettra d’éclairer la nature des acteurs et leur rôle, d’esquisser une anthropologie de ce processus au sujet duquel peu d’études globales ont été consacrées jusqu’à présent.

2e et 4e jeudis du mois de 10 h à 12 h (salle 3, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 9 janvier au 10 avril 2014. Pas de séance le 27 mars. La séance du 13 février est annulée. Séance supplémentaire le 22 mai (salle 015, RdC, bât. Le France)

Shaka Tori face