Archives par mot-clé : divination

Journée d’études « Les fabriques du destin : Jeux et divination » 16 mars 2018

Journée d’études « Les fabriques du destin : jeux et divination »

Vendredi 16 mars 2018
EHESS, Salle 13 (105 bd Raspail, Paris 6e)

Les travaux récents en anthropologie fournissent une source de questionnement renouvelé pour l’étude des jeux dans l’antiquité. En retour, les matériaux anciens imposent au regard de l’anthropologue une façon spécifique d’analyser certaines pratiques ludiques à la lumière du rapport que l’on peut instaurer avec l’invisible, par le maniement d’objets (dés, osselets, etc) qui sont mobilisés également au cours des consultations divinatoires. Une zone de con- tiguïté semblerait ainsi se dessiner entre ces sphères d’activité humaine que sont le jeu et la divination, et qui mérite d’être explorée de façon comparatiste.

Organisée par le PRI « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » (http://daimon.hypotheses.org), avec le soutien d’Anhima et en collaboration avec le Projet ERC advanced Locus ludi, cette journée d’étude fait suite à une première rencontre qui a eu lieu à Fribourg, les 1er et 2 mars 2018, sous le titre « Le temps est en enfant qui joue », (Héraclite, fr. 52 DK). Si ces journées d’études ont pris appui sur le fragment de l’Ephésien afin d’interroger le rapport au jeu, en proposant une exploration des notions de hasard et de chance, la rencontre parisienne entend, elle, poursuivre cette réflexion en relation avec les travaux menés sur « le destin, la part et le lot » en se focalisant sur le rapport entre l’action divine et le ludique, notamment par une analyse des procédures que le jeu et les pratiques divinatoires pourraient avoir en commun. À la suite de la rencontre de Fribourg, l’archéologie sera également convoquée par les artefacts et les modes de figuration auxquels le jeu et le destin font appel dans le cadre des rituels divinatoires. L’échelle comparatiste sera réglée sur les espaces, les objets, et les gestes qui les organisent, ainsi que les énoncés oraux et écrits qui participent de la fabrique du destin.

9h30 Cléo Carastro (EHESS, PRI « comparatisme ») Introduction

9h45 Marc Chemillier (EHESS, CAMS), « La divination malgache entre jeu, symboles et mathématiques »

Jean-Jacques Glassner (CNRS, PRI « comparatisme »), « Entre destin et jeu : le rôle des dés »

11h15 Pause café

11h30 Cléo Carastro (EHESS, PRI « comparatisme ») « Des jeux et des sorts. Gestes, écriture, agentivités »

Silvia d’Intino (CNRS, PRI « comparatisme ») « Qui perd gagne. Quelques notes à propos du jeu de dés dans l’Inde védique »

12h15 Discussion

13h Pause déjeuner

14h Ulrich Schädler (Université de Fribourg/Musée suisse du jeu, la Tour-de-Peilz), « Osselets, mode d’emploi »

Véronique Dasen (Université de Fribourg, Anhima), « Clédonomancie et divination ludique »

15h30 Pause café

15h45 Stéphanie Homola (Université d’Erlangen, PRI « comparatisme »), « Organiser, simplifier, sélectionner: les procédures de décompte modulaire dans la divination chinoise et dans les jeux d’enfants »

16h30 Discussion

17h Clôture