Stéphan Dugast (IRD) : « Destin et choix prénatal dans l’aire culturelle voltaïque (Afrique de l’ouest) »

Présentation de la séance du 18 mars 2013 :

En Afrique de l’Ouest, chez les populations de l’aire culturelle voltaïque, l’essentiel des conceptions de la destinée repose sur la notion de choix prénatal : avant sa venue au monde, chaque personne est invitée à formuler, devant son créateur (qui prend dans la plupart des cas les traits du soleil), un choix quant à certaines caractéristiques de ce que sera sa vie terrestre. Ces caractéristiques sont prédéfinies quant à leur nature (parmi d’autres : le type d’aptitude détenu, le nombre d’enfants, ou encore la date de la mort) mais ouvertes quant aux options que chacune présente. Selon les sociétés considérées, ce type de choix est plus ou moins irrévocable, certains rites très particuliers permettant parfois d’en corriger la teneur.

Tel est, dans ses grandes lignes, le schéma le plus fréquemment rencontré. Cependant, dans une partie de l’aire culturelle considérée (la partie centrée autour du Nord-Togo), on observe en réalité deux modèles assez distincts : l’un, centré autour de la figure du soleil comme instance créatrice de chaque personne, correspond au schéma résumé ci-dessus ; l’autre, avec au premier plan la figure d’un conjoint prénatal de nature aquatique, attribue une grande part du destin de chacun aux péripéties de la vie sentimentale partagée avec ce premier conjoint.

Les Bassar du Togo présentent la particularité d’avoir combiné ces deux modèles dans un ensemble intégré qui articule étroitement ces deux volets, avec non seulement une présentation unifiée de la vie prénatale en différentes séquences, mais aussi des pratiques rituelles, elles aussi mutuellement intelligibles, qui répondent aux exigences variées nées de cette coexistence.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.