Archives de catégorie : Actualités / News

Prochaine séance : Cléo Carastro (EHESS) : Poétiques de l’attache. Destin et parole prénatale en régime polythéiste (Grèce ancienne et sociétés voltaïques – Burkina Faso)

Chères et chers collègues,

Pour la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2016-2017, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS, nous aurons le plaisir d’écouter :

Cléo Carastro (EHESS) : Poétiques de l’attache. Destin et parole prénatale en régime polythéiste (Grèce ancienne et sociétés voltaïques – Burkina Faso) .

Le lundi 15 mai 2017, de 11h à 13h, à l’INHA (2 rue Vivienne, Paris 2e).

Vous y êtes cordialement invité·e·s.

Prochaine séance : Silvia D’Intino (CNRS) et Caterina Guenzi (EHESS) : Actes, oubli et (re)naissances

Chères et chers collègues,

Pour la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2016-2017, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS

Silvia d’Intino (CNRS) et Caterina Guenzi (EHESS) poursuivront le dialogue comparatiste sur les matériaux indiens et grecs anciens engagé par Frédérique Ildefonse et proposeront une discussion autour du thème Actes, oubli et (re)naissances.

Le lundi 24 avril 2017, de 11h à 13h, à l’INHA, salle Grodecki (2 rue Vivienne, Paris 2e).

Vous y êtes cordialement invité·e·s.

Prochaine séance : Frédérique Ildefonse (CNRS) : Sur les matériaux indiens et les matériaux grecs. Essai de comparaison

Chères et chers collègues,

Pour la troisième séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » de l’année 2016-2017, dans le cadre du Programme de Recherche Interdisciplinaire « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » de l’EHESS (http://daimon.hypotheses.org), nous aurons le plaisir d’écouter :

Frédérique Ildefonse (CNRS) : « Sur les matériaux indiens et les matériaux grecs. Essai de comparaison »

Le lundi 6 mars 2017, de 11h à 13h, à l’EHESS, salle 662 (Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s.

Prochaine séance du séminaire : Maurice Kriegel (EHESS) : « Flavius Josèphe entre les mondes : Fortune, destin, providence,de La Guerre des Juifs au Contre Apion »

Lors de la prochaine séance du séminaire « Approches comparées du destin: le lot, la part, le lien », nous aurons le plaisir d’écouter :

Maurice Kriegel (EHESS) :

Flavius Josèphe entre les mondes :

Fortune, destin, providence, de La Guerre des Juifs au Contre Apion

Le lundi 2 mai 2016, de 11h à 13h, en salle 662 (EHESS, Le France, 190 av. de France, 75013 Paris).

Vous y êtes cordialement invité(e)s.

Les Fils du destin. Une installation autour du destin et des pratiques divinatoires

 Les fils du destin. Une installation autour de la notion de destin et des pratiques divinatoires

du 1er au 18 juin 2015

 

Dans le cadre des 40 ans de l’EHESS, les membres du Programme de Recherche Interdisciplinaire (PRI) « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts » présentent Les fils du destin, une installation construite à partir des matériaux étudiés dans le cadre du séminaire en cours « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien »

 

Direction artistique : Arnaud Dubois (EHESS)

 

Comité scientifique : Manon Brouillet (EHESS), Alessandro Buccheri (EHESS), Marcello Carastro (EHESS), Sylvie Donnat (Université de Strasbourg), Stéphan Dugast (IRD), Jean-Jacques Glassner (EHESS-CNRS), Adeline Grand-Clément (Université de Toulouse), Caterina Guenzi (EHESS), Stéphanie Homola (EHESS), Frédérique Ildefonse (CNRS), Silvia d’Intino (CNRS), Dominique Jaillard (Université de Genève), Ivonne Manfrini (HEAD, Genève), Aurélie Névot (CNRS)

 

10 h-20 h  •  EHESS
Atrium du France
190 avenue de France  •  Paris 13 e
afficheFilsDestin

Prochaine séance du séminaire : Maxime Pierre (Université Paris Diderot) « Écrire le destin à Rome: du fil au volumen »

Nous avons le plaisir de vous annoncer que la prochaine séance du séminaire collectif « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien » aura lieu lundi 2 mars 2015, de 11h à 13h, à l’EHESS (salle 662, bât. Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).

Maxime Pierre (Université Paris Diderot – Paris 7) présentera un exposé intitulé:

« Écrire le destin à Rome: du fil au volumen »

Détail d’un sarcophage romain représentant la création de l’Homme par Prométhée et les différentes âges de la vie, vers 240 après J.-C (Musée du Louvre MA 339).
Les Trois Parques. Détail d’un sarcophage romain représentant la création de l’Homme par Prométhée et les différentes âges de la vie, vers 240 après J.-C (Musée du Louvre MA 339).

Sylvie Donnat, Écrire à ses morts. Enquête sur un usage rituel de l’écrit dans l’Égypte pharaonique

Dans le cadre du séminaire Destin, lundi 5 janvier 2015, Sylvie Donnat (Université de Strasbourg) présentera son dernier ouvrage Écrire à ses morts. Enquête sur un usage rituel de l’écrit dans l’Égypte pharaonique (Jérôme Millon, 2014).

La discussion sera animée par Marcello Carastro (EHESS), Jean-Jacques Glassner (CNRS) et Dominique Jaillard (Université de Genève)

Dans l’Égypte pharaonique, les vivants entretenaient des relations avec les défunts de leur communauté domestique, notamment à l’occasion de fêtes et de célébrations rituelles spécifiques. Dans ce cadre, le mode de communication privilégié avec l’ancêtre était celui de la parole, du discours oral. L’écriture était toutefois aussi occasionnellement utilisée comme médium de communication. C’est ce qu’atteste en particulier le corpus des « lettres aux morts » – requêtes formulées sous format épistolaire et tracées en écriture cursive («hiératique») sur divers supports (vaisselle en terre cuite et papyrus essentiellement) –, attesté de la fin du IIIe millénaire au Ier millénaire avant notre ère.
À travers l’étude de ce dossier, révélateur des mécanismes relationnels reliant les survivants à leurs morts, cet ouvrage propose une enquête sur un usage de l’écrit dans la procédure rituelle de l’Égypte ancienne. L’importance de l’écrit dans le domaine religieux pharaonique est bien connu, mais c’est sur l’écriture monumentale hiéroglyphique, dont la « fonction de sacralisation» a particulièrement été bien mise en évidence par Pascal Vernus, que l’essentiel de la réflexion a jusqu’ici porté. Ce livre cherche donc à engager une réflexion sur l’utilisation rituelle d’une technique d’écriture d’abord réservée à une pratique quotidienne de l’écrit (documents administratifs, lettres, archivage…), et aborde la question de l’efficacité de la parole écrite par rapport à la parole énoncée en contexte rituel, ainsi que la question de l’efficacité du texte tracé en écriture cursive par rapport au texte hiéroglyphique en contexte votif.
(Ouvrage publié avec le concours de l’Université de Strasbourg)

Couv.Ecrire-libre

La séance aura lieu le lundi 5 janvier 2015 de 11h à 13h, à l’EHESS (salle 662, bât. Le France, 190-198 avenue de France 75013 Paris).